Accueil Bases TVA Factures Règlements Finances Paie Titres Les immo. Bilans Analytique Formation

Destruction ou mise au rebut d'une immobilisation


   Lorsqu'une immobilisation n'est pas complètement amortie lors de sa destruction ou mise au rebut, il faut alors utiliser le compte 6871. Dotations aux amortissements exceptionnels des immobilisations pour un montant égal à la valeur comptable de cette immobilisation (valeur d'origine moins les amortissements déjà pratiqués).


Exemple


   Le 01/01/N une machine est entièrement détruite suite à un incendie. Cette machine a été mise en service le 01/01/N-2 pour une valeur d'origine de 5 000 euros HT. Le plan d'amortissement linéaire était de 5 ans soit 1 000 euros par ans de dotations aux amortissements. L'indemnité d'assurance a été versé pour un montant de 3 000 euros.


   Il faut passer les écritures suivantes :

- Débiter le compte 6871. Dotations aux amortissements exceptionnels des immobilisations pour 3 000 euros. (montant des amortissements complémentaire : 5 000 (valeur d'origine) - 2 000 (amortissements comptabilisés avant le sinistre)).

- Créditer le compte 28154. Amortissements du matériel industriel pour 3 000 euros.


- Débiter le compte  28154. Amortissements du matériel industriel pour 5 000 euros.

- Créditer le compte 2154. Matériel industriel pour 5 000 euros (on solde ici l'immobilisation).


- Débiter le compte 512. Banque pour 3 000 euros.

- Créditer le compte 775. Produits des cessions d'éléments d'actif pour 3 000 euros (montant de l'indemnité d'assurance versée suite au sinistre).



    Lors d'une mise au rebut, le prix de cession est souvent nul mais lors d'une destruction involontaire (ex : incendie), une indemnité d'assurance peut être versée. Cette indemnité constitue alors le prix de cession de l'immobilisation.